Entre intime et universel, un dialogue fécond entre le souffle léger de la voix et les cordes de la kora.

Ballaké Sissoko, virtuose malien de la kora, et Piers Faccini, le songwriter folk de Londres, se livrent à une conversation musicale passionnante, au-delà des clichés. Compagnons de route, réunis par le même goût pour la rencontre, le même art consommé de l’écoute, le même talent pour interroger le monde en soi et sa place dans le monde, ils sont tous deux capables d’accoster à tous les rivages musicaux. Ensemble, ils font résonner la tradition mandingue avec l’héritage anglo-américain. Et la magie opère, sûrement, posément.

L’intensité éblouissante du fado.

Avec Fado Camões, Lina continue de marcher dans les pas de son idole, la légende Amália Rodrigues. Comme son aînée, elle rend hommage à la poésie de Luís Vaz de Camões, l’une des plus grandes figures de la culture portugaise. De sa voix à la fois délicate et puissante, elle fait vibrer ses poèmes d’amour et d’aventures. Fidèle à la tradition et sobrement moderne, elle fait le choix de l’épure et de l’émotion pour distiller les tourments de l’âme et sublimer toute la mélancolie du fado.

Un guitariste virtuose et trois vocalistes de haut vol revisitent l’univers baroque du XVIIe siècle anglais.

Après de nombreuses explorations dans les domaines du jazz, des musiques improvisées et anciennes, David Chevallier s’entoure de trois interprètes singuliers pour une relecture inédite des compositions de Henry Purcell. À ses côtés, retrouvez ainsi Anne Magouët, soprano bien connue du public du baroque dont la rigueur rythmique est aussi prisée des musiciens de jazz ; la mezzo-soprano Elise Dabrowski, aussi à l’aise dans le répertoire contemporain que médiéval et improvisatrice hors pair ; enfin David Linx, référence absolue de la voix masculine dans le monde du jazz. Ensemble, ils trouvent le juste équilibre entre respect des œuvres et audace créative.

Le cri du Caire, une ode à la liberté.

Spiritualité et liberté s’accordent dans ce voyage mystique pour porter les espoirs des peuples aux voix muselées face aux oppressions politiques, sociales et religieuses. Au souffle continu du saxophone de Peter Corser, aux cordes acérées de Karsten Hochapfel, répond la voix saisissante d’Abdullah Miniawy, jeune poète et chanteur, figure égyptienne du combat pour la liberté et la justice. Entre poésie soufie et volutes orientales, le chant virtuose, murmuré ou clamé, a des vertus hypnotiques qui nous conduisent vers la transe. Il porte en lui une puissance métaphorique qui transcende les frontières.

Flûtiste, vocaliste et compositrice prolifique, Naïssam Jalal, Victoire du Jazz 2019, livre une musique instinctive, vibrante et intensément apaisante.

Après avoir été célébrée aux Victoires du Jazz 2019, Naïssam Jalal maintient le cap de la douceur avec le quartet Healing Rituals. Presque chuchotées au milieu du chaos, les compositions instinctives et enveloppantes ne cessent de surprendre par leur originalité et leur authenticité. Inspirées des traditions d’Afrique ou des Amériques, elles libèrent une énergie vitale qui célèbre le soleil, le vent, la forêt… en agissant sur nos corps et nos esprits. Ici, la musique se fait caresse pour guérir les maux du monde et soigner les vivants.

Une création aux couleurs latines et aux inspirations plurielles interprétée par des maîtres musiciens à l’écoute du monde.

C’est lors d’une tournée dans les Pays baltes que Jean-Marie Machado découvre la belle sonorité du mot Majakka (prononcer Mayakka) qui signifie « phare » en finnois. Tels des guides qui éclairent son cheminement artistique, les mélodies qu’il a composées tout au long de sa carrière jalonnent son parcours musical de rêveries poétiques, de notes justes et d’harmonies aux lignes claires. Aujourd’hui réunies, elles offrent une partition superbement chantante portée par des instrumentistes (Vincent Segal, Keyvan Chemirani et Jean-Charles Richard) à la grande finesse d’interprétation et riches de multiples influences.

Riche de l’héritage pluriel de cinq musiciennes lumineuses, Atine explore la richesse poétique des sons de Perse.

En Persan, Atine signifie « réuni » mais aussi « inédit », deux mots qui qualifient bien cette musique. Nourrie des trajectoires singulières de chacune des artistes, elle offre une traversée du classicisme persan qui résonne des influences de l’Espagne, du jazz ou de l’improvisation. Les ruissellements emmêlés du târ et du qanun, l’agilité du tambour tombak, la noblesse profonde du chant sont ici moirés des reflets sombres de la viole de gambe. Un événement unique, même s’il est enraciné ; une réunion inédite qui rappelle qu’être persane tient plus à la liberté qu’à la mémoire.

Le clarinettiste virtuose et inspiré présente Alone in the Light, un duo inédit qui continue de tisser des liens entre musique et spiritualité.

Après plus de dix ans de créations originales, du klezmer traditionnel à l’électro-rock, en passant par les rencontres les plus inattendues, Yom expose avec Alone in the Light sa vision singulière de la musique, et ce besoin d’universalité et de spiritualité qui le conduisent depuis quelques années à s’inspirer des musiques sacrées pour faire évoluer son langage. Accompagné du pianiste Léo Jassef, il se recentre ici sur l’essentiel. Au-delà de la grande virtuosité des interprètes, ce spectacle agit comme un voyage intérieur dans l’univers animé de Yom : les mélodies sensibles du disque côtoient les improvisations épiques propres au live. La clarinette parfois rugissante et le piano déchaîné nous conduisent ainsi à travers la tempête vers une lumière douce et voluptueuse, comme la promesse d’une aube apaisée.

La jeune prodige du bandonéon Louise Jallu rend hommage à l’icône incontestée du tango argentin, Astor Piazzolla. Ainsi prodigieusement manié, le piano à bretelles a encore de beaux jours devant lui.

Bandonéoniste virtuose, compositrice, Louise Jallu a créé, avec l’album Piazzolla 2021, une véritable bombe musicale qui recueille l’enthousiasme du public et une presse unanime jusqu’aux confins de Buenos Aires. Tous saluent la modernité généreuse de sa musique et une insolence créatrice, venant ici balayer tous les archaïsmes attachés au genre, dans une époustouflante approche et restitution des œuvres du Maître de Buenos Aires. Son programme s’appuie sur quarante années de création de Piazzolla, comprenant des titres célébrissimes mais aussi d’autres moins connus du grand public, pour lesquels Louise Jallu invente ou compose des prolongements inouïs.

Le grand maître de la kora Ablaye Cissoko converse avec l’accordéon diatonique de Cyrille Brotto sur des compositions délicates et harmonieuses. Un voyage spirituel et intimiste explorant le spleen des déracinés.

Ablaye Cissoko est un griot sénégalais, joueur de kora et chanteur, qui incarne le dialogue des traditions mandingues et de la création contemporaine. Capable d’exprimer son art dans des répertoires aussi variés que le jazz, la world music ou la musique classique, c’est avec l’accordéoniste Cyrille Brotto qu’il poursuit son exploration musicale. Les deux interprètes virtuoses et ouverts sur les vibrations du monde offrent une véritable conversation sensible dans une valse universelle entre leurs deux instruments. Un voyage poétique où la voix veloutée d’Ablaye Cissoko s’envole sur les harmonies des cordes de la kora et les souffles entrecoupés de silences de l’accordéon diatonique. « La musique pour vider l’esprit et inspirer les sens… ».

Fermer

Accessibilité

L’Opéra accessible
L’Opéra de Rouen Normandie met tout en œuvre pour encourager et faciliter la venue des personnes en situation de handicap. Une tarification adaptée, des dispositifs d’accompagnement spécifiques et des lieux accessibles permettent une découverte de la saison dans les meilleures conditions.

Des lieux adaptés
Le Théâtre des Arts (entrée rue du docteur Rambert) et la Chapelle Corneille sont équipés de rampes d’accès et d’ascenseurs. Des emplacements spécifiques sont réservés aux personnes à mobilité réduite et leurs accompagnateurs. Voir la carte d’accès.

Des tarifs adaptés
Une tarification adaptée permet un meilleur accueil des personnes en situation de handicap. En savoir plus.

Audiodescription
Certaines représentations sont audiodécrites en partenariat avec Accès Culture. En amont de ces rendez-vous, nous proposons une visite tactile des décors et des costumes avec l’équipe artistique. Le jour du spectacle, le programme de salle est disponible en caractères agrandis et en braille. En savoir plus.

Loupes
Disponibles sur simple demande au vestiaire.

Gilets vibrants
Pour ressentir pleinement les vibrations d’un opéra, d’un concert ou d’un spectacle de danse, l’Opéra de Rouen Normandie met à disposition des gilets SUBPAC pour certains spectacles sur réservation. En savoir plus.

Boucles magnétiques
Des boucles magnétiques individuelles sont disponibles sur simple demande et permettent une amplification sonore des spectacles pour les personnes bénéficiant d’une assistance auditive avec position T.

Réservation SMS
Les personnes présentant une déficience auditive peuvent réserver leurs places et leurs gilets vibrants par SMS au 07 81 15 36 09.

Séances Relax
Ces représentations proposent un dispositif d’accueil inclusif et bienveillant, pour faciliter la venue au spectacle de personnes dont le handicap peut entraîner des comportements inhabituels ou imprévisibles. En savoir plus.

Surtitrage
Un surtitrage en français est proposé pour tous les opéras.

Parcours de découverte
En lien avec la programmation, ils sont proposés aux personnes présentant une déficience intellectuelle.

Séances en LSF
Certaines représentations sont traduites en Langue des Signes Française. En savoir plus.

Pour tout renseignement ou réservation, nous vous invitons à nous contacter :
Angélina Prévost – Chargée des actions culturelles
07 81 15 36 09
angelinaprevost@operaderouen.fr

Fermer
Fermer