Le jeune maestro Swann Van Rechem et l’Orchestre de l’Opéra célèbrent la puissance d’évocation de Mendelssohn et Ravel.

Le souvenir, en musique, est un beau voyage. Avec Les Hébrides, c’est tout le frisson ressenti face à la grotte écossaise de Fingal que Mendelssohn nous transmet. Envahi par les flots à chaque marée, ce lieu ensorcelant lui inspire un poème symphonique aux sensations musicales extraordinaires. De son côté, c’est le passé que Ravel convoque dans Le Tombeau de Couperin. Il fructifie l’héritage de la musique française du XVIIIe siècle tout en rendant hommage à ses amis disparus pendant la guerre. Le prometteur Swann Van Rechem déploie cette orchestration subtile et riche d’invention.

Direction musicale Swann Van Rechem
Cor NN

Orchestre de l’Opéra de Rouen Normandie