Vous avez dit « monumentale » ? Ben Glassberg et l’Orchestre de l’Opéra s’attaquent à la puissante Symphonie n°4 de Mahler et aux sulfureux lieder de Wagner, véritable cycle d’amour.

Ce concert est une invitation à ressentir profondément notre existence, aux côtés de maîtres qui en révèlent les beautés, dans des œuvres intensément habitées. Si l’impressionnante orchestration de la Symphonie n°4 de Mahler nous emporte dans une formidable effusion sonore, elle nous fait aussi toucher la grâce et la transparence. On se sent comme purifié par la voix rayonnante de Sally Matthews qui célèbre « les joies de la vie céleste ». Comment ne pas se sentir également transporté par les lieder que compose Wagner à partir des poèmes de Mathilde Wesendonck ? L’amour et la nature y sont exaltés dans des mélodies débordant de créativité où tout n’est que vibrations et expérience inspirante.

Direction musicale Ben Glassberg
Soprano Sally Matthews
Orchestre de l’Opéra de Rouen Normandie