L’Oboe d’amore a séduit de nombreux compositeurs. Un amour d’instrument à découvrir dans des œuvres baroques au charme inépuisable.

Dans la famille des bois, je demande le hautbois ! Mais lequel ? Le hautbois classique ou l’«oboe d’amore», cet instrument à anche double et de perce conique qui doit son surnom «d’amour » à sa sonorité douce et mélancolique ? Pas de jaloux. Les musiciens de l’Orchestre de l’Opéra de Rouen Normandie les célèbrent tous les deux. Il suffit que le séduisant Concerto pour hautbois d’amour, composé par Georg Friedrich Haendel dans sa jeunesse, rencontre les chaudes mélodies baroques de Vivaldi, Platti, Marais ou Telemann pour que le cœur de la Chapelle Corneille s’enflamme. Des éclats de tendresse jaillissent. C’est un envoûtement.

Hautbois Fabrice Rousson
Basson Elfie Bonnardel
Violons Hervé Walczak-Le Sauder, Elena Pease-Lhommet
Alto Agathe Blondel
Violoncelle Hélène Latour
Contrebasse Gwendal Etrillard
Clavecin Frédéric Hernandez