Une dérive onirique
Retour

Une dérive onirique

Le mardi 4 juin 2024

Quatre questions à Philippe Grandrieux, metteur en scène de Tristan et Isolde

C’est l’âme d’Isolde que vous explorez dans cette mise en scène. Qu’est-ce qui vous a guidé ?
Lorsqu’on écoute cet opéra, la puissance des voix féminines, et notamment celle d’Isolde, est ce qui frappe immédiatement. En se penchant sur le livret, on s’aperçoit qu’il n’y a jamais l’évidence d’un amour fou et réciproque entre Tristan et Isolde mais plutôt la certitude d’Isolde d’avoir été regardée. L’opéra exprime la rencontre d’une forme d’érotomanie avec la mélancolie suicidaire de Tristan. C’est donc la force d’Isolde, sa puissance de dévoration mais aussi son désarroi et la fêlure de Tristan, sa schizophrénie, que j’ai mis en scène.

Comment avez-vous pensé les projections ?
J’ai travaillé avec trois danseuses sur la pulsion, cet élan vital qui nous pousse constamment et n’est jamais assouvi. Il s’agit de rendre sensible cette énergie qui traverse le corps, le lâche puis le reprend, de donner à ressentir ce chemin pulsionnel. Chaque acte est sous un signe particulier : la colère, le désir, la mélancolie.

« On ne sait plus ce qui appartient au visible et à l’invisible.
Les chanteurs eux-mêmes sont pris dans cette incertitude. »

L’absence de sous titres participe-t-elle à cette immersion ? Est-ce à dire que, pour vous, l’appréhension d’une œuvre n’est pas subordonnée au langage ?
Dans une lettre du 25 juin 1872, Wagner écrit à Nietzsche : Tristan vous intéressera sûrement : seulement pas de lunettes ! Vous pouvez ne faire qu’écouter l’orchestre. C’est à la musique que Wagner articule le désir. Ce qui est du domaine du langage éloigne de la dimension dionysiaque de la musique. En retirant les sous-titres, j’invite le public à se glisser à l’intérieur de lui-même, à se perdre, à s’avancer dans un monde rêvé.

C’est votre première mise en scène d’opéra. Qu’en retenez-vous ?
J’ai été surpris par l’aspect très concret du travail de plateau. Il n’y a pas d’autre vitesse que celle qu’impose la présence réelle des corps. Ce sont les qualités de cette présence que j’ai cherché à explorer avec les chanteurs. Durant les répétitions j’étais très près d’eux abolissant la distance pour être dans la scène avec eux, tout comme je le fais quand je filme.

Chaque jour, avant chaque répétition en studio, Philippe Grandrieux a tenu à partager avec les chanteurs des notes relatives au travail qu’il voulait mettre en place avec eux. Ces notes ont été écrites chaque jour au fil des répétitions.

Lire le cahier de répétition de Philippe Grandrieux.

image

Échange avec Philippe Grandrieux autour de Tristan et Isolde

Voir plus Échange avec Philippe Grandrieux, metteur en scène de l'opéra Tristan et Isolde. Philippe nous présente sa vision de l'œuvre et l'interprétation artistique qu'il en a faite.

Fermer

Accessibilité

L’Opéra accessible
L’Opéra de Rouen Normandie met tout en œuvre pour encourager et faciliter la venue des personnes en situation de handicap. Une tarification adaptée, des dispositifs d’accompagnement spécifiques et des lieux accessibles permettent une découverte de la saison dans les meilleures conditions.

Des lieux adaptés
Le Théâtre des Arts (entrée rue du docteur Rambert) et la Chapelle Corneille sont équipés de rampes d’accès et d’ascenseurs. Des emplacements spécifiques sont réservés aux personnes à mobilité réduite et leurs accompagnateurs. Voir la carte d’accès.

Des tarifs adaptés
Une tarification adaptée permet un meilleur accueil des personnes en situation de handicap. En savoir plus.

Audiodescription
Certaines représentations sont audiodécrites en partenariat avec Accès Culture. En amont de ces rendez-vous, nous proposons une visite tactile des décors et des costumes avec l’équipe artistique. Le jour du spectacle, le programme de salle est disponible en caractères agrandis et en braille. En savoir plus.

Loupes
Disponibles sur simple demande au vestiaire.

Gilets vibrants
Pour ressentir pleinement les vibrations d’un opéra, d’un concert ou d’un spectacle de danse, l’Opéra de Rouen Normandie met à disposition des gilets SUBPAC pour certains spectacles sur réservation. En savoir plus.

Boucles magnétiques
Des boucles magnétiques individuelles sont disponibles sur simple demande et permettent une amplification sonore des spectacles pour les personnes bénéficiant d’une assistance auditive avec position T.

Réservation SMS
Les personnes présentant une déficience auditive peuvent réserver leurs places et leurs gilets vibrants par SMS au 07 81 15 36 09.

Séances Relax
Ces représentations proposent un dispositif d’accueil inclusif et bienveillant, pour faciliter la venue au spectacle de personnes dont le handicap peut entraîner des comportements inhabituels ou imprévisibles. En savoir plus.

Surtitrage
Un surtitrage en français est proposé pour tous les opéras.

Parcours de découverte
En lien avec la programmation, ils sont proposés aux personnes présentant une déficience intellectuelle.

Séances en LSF
Certaines représentations sont traduites en Langue des Signes Française. En savoir plus.

Pour tout renseignement ou réservation, nous vous invitons à nous contacter :
Angélina Prévost – Chargée des actions culturelles
07 81 15 36 09
angelinaprevost@operaderouen.fr

Fermer
Fermer