L’Orchestre de l’Opéra de Rouen vous ouvre les portes d’un oasis mozartien. Airs mémorables au programme.

Avec Mozart, on parle toujours de haute voltige. Mais toujours accessible ! Ce concert en est la preuve et nous fait entrer dans le jardin secret du génial compositeur, comme si l’on partageait avec lui une pause amicale. Laissez-vous porter par ces airs aussi magnifiques qu’intimes qui traduisent à merveille les émotions humaines. D’Idomeneo aux Noces de Figaro, en passant par Don Giovanni, Mozart nous murmure à l’oreille ses mélodies les plus tendres. Les musiciens de l’Orchestre relaient cette complicité en partageant sa Symphonie 34, puissante et aérienne à la fois, et le galant et primesautier Divertimento K136. Un bain de jouvence et d’éclats vous attend dans ce petit eden musical.

Pour son premier concert de la  saison, Ben Glassberg, directeur musical de l’Orchestre de l’Opéra, convoque l’univers féerique du ballet russe légendaire Petrouchka.

Carnaval, poupées magiques et montreur d’ours : bienvenue dans l’univers de Petrouchka, la célèbre partition d’Igor Stravinsky, qui fait entrer la musique dans la modernité. Créée en 1911 au Théâtre du Châtelet, sous forme de ballet interprété par Nijinski, elle est l’œuvre d’un compositeur de vingt-neuf ans qui détonne par sa variété de rythmes, ses brusques contrastes, ses couleurs fortes et ses emprunts aux folklores populaires. La version remaniée de 1947, pensée pour le concert plutôt que pour le ballet, est ici dirigée par Ben Glassberg. Cet adieu au romantisme est presque contemporain du Concerto pour violon d’Erich Wolfgang Korngold, créé la même année par Jascha Heifetz. Le compositeur viennois, exilé aux États-Unis pour fuir le nazisme, a puisé cette partition post-romantique dans les thématiques des musiques de films qu’il composait pour Hollywood.

Une musique de ballet de Gluck si saisissante qu’à sa création, les spectateurs viennois furent remplis d’épouvante !

Mozart n’est pas le seul à avoir mis en musique le célèbre libertin. Vingt-six ans avant, Gluck a aussi composé un Don Juan, non pas un opéra mais un ballet-pantomime en trois actes. Si la partition originale est perdue, son contenu musical a traversé les temps et annonce la réforme que Gluck fera souffler sur l’opéra. Les derniers numéros de cette œuvre font entendre tonnerre et éclairs ; Don Juan englouti, c’est l’angoisse qui gagne, pas de happy end : frissons garantis… ! Gluck rompt ici délibérément avec le ballet aimable et fait naître le fameux style musical « Sturm und Drang » (tempête et passion). Le chef d’orchestre Alessandro De Marchi, directeur artistique du prestigieux Festival d’Innsbruck, dirigera du clavecin pour enflammer l’Orchestre.

Fermer

Accessibilité

L’Opéra accessible
L’Opéra de Rouen Normandie met tout en œuvre pour encourager et faciliter la venue des personnes en situation de handicap. Une tarification adaptée, des dispositifs d’accompagnement spécifiques et des lieux accessibles permettent une découverte de la saison dans les meilleures conditions.

Gilets vibrants
Pour ressentir pleinement les vibrations d’un opéra, d’un concert ou d’un spectacle de danse, l’Opéra de Rouen Normandie met à disposition des gilets SUBPAC pour certains spectacles sur réservation. En savoir plus.

Séances en LSF
Il n’y a actuellement pas de spectacle programmé en Langue des Signes Française à ce jour.

Boucles magnétiques
Des boucles magnétiques individuelles sont disponibles sur simple demande et permettent une amplification sonore des spectacles pour les personnes bénéficiant d’une assistance auditive avec position T.

Réservation SMS
Les personnes présentant une déficience auditive peuvent réserver leurs places et leurs gilets vibrants par SMS au 07 81 15 36 09.

Surtitrage
Un surtitrage en français est proposé pour tous les opéras.

Audiodescription
Certaines représentations sont audiodécrites en partenariat avec Accès Culture. En amont de ces rendez-vous, nous proposons une visite tactile des décors et des costumes avec l’équipe artistique. Le jour du spectacle, le programme de salle est disponible en caractères agrandis et en braille. En savoir plus.

Loupes
Disponibles sur simple demande au vestiaire.

Des lieux adaptés
Le Théâtre des Arts (entrée rue du docteur Rambert) et la Chapelle Corneille sont équipés de rampes d’accès et d’ascenseurs. Des emplacements spécifiques sont réservés aux personnes à mobilité réduite et leurs accompagnateurs. Voir la carte d’accès.

Parcours de découverte
En lien avec la programmation, ils sont proposés aux personnes présentant une déficience intellectuelle.

Votre interlocutrice privilégiée pour organiser des parcours, vous informer sur la programmation, faciliter votre venue :
Angélina Prévost
07 81 15 36 09
angelinaprevost@operaderouen.fr

Fermer
Fermer