Le spectacle doit transcender les genres
Retour

Le spectacle doit transcender les genres

Le vendredi 3 mars 2023

Entretien avec Benjamin Millepied, Chorégraphe de Roméo et Juliette

À quand remonte votre première rencontre de Roméo et Juliette ? Qu’est-ce qui vous a décidé à monter le ballet ?

 Je devais avoir treize ans lorsque j’ai assisté pour la première fois à une représentation de Roméo et Juliette par l’English National Ballet, non loin de Lyon. La compagnie était en tournée en France avec la chorégraphie de Kenneth MacMillan. L’adolescent que j’étais à l’époque avait été enivré par ce spectacle. Plus tard, j’ai développé une sorte de résistance à chorégraphier ce sujet extrêmement populaire, sans parler du ballet, qui était sans cesse présenté, et de sa musique très connue. En réécoutant la partition de Prokofiev il y a trois ans, je me suis rendu compte qu’elle avait un côté très cinématographique. J’ai donc décidé de tourner un court métrage concentré sur la scène du balcon en utilisant la musique de ce compositeur. Et je n’excluais pas la possibilité de faire un jour un long métrage. Cet exercice m’a donné l’envie de créer un ballet qui intègrerait la vidéo – que j’ai commencé à utiliser dans mes chorégraphies depuis 2004 – ou du moins qui utiliserait ce medium pour créer une expérience de cinéma en direct. L’idée étant d’exprimer la narration de manière plus réaliste, loin des conventions auxquelles nous sommes habitués avec le ballet classique.

Maintes fois adaptée, l’histoire des amants maudits relatée par Shakespeare est rangée dans l’inconscient collectif avec des mots-clés tels que : amour impossible, bal masqué, familles, honneur, vengeance, poison, balcon… Quel est le « twist » Millepied pour cette version ?

 Je suis intimement convaincu qu’on ne peut plus parler d’amour aujourd’hui en évoquant uniquement le sentiment qui unit un homme et une femme. Le spectacle doit transcender les genres et traiter de l’amour entre deux hommes, entre deux femmes ou entre un homme et une femme. C’est une évidence pour moi d’envisager toutes ces combinaisons. La distribution sera modifiée à chaque représentation pour refléter au mieux ce que nous voyons partout dans la société et que je constate au sein même de la compagnie. 

Crédit Photo : Josh Rose

 Concrètement, comment la vidéo occupe l’espace ?

 La première mouture de ce spectacle a été créée au Walt Disney Concert Hall à Los Angeles, conçu par l’architecte Frank Gehry. Les espaces extérieurs et la salle de spectacle constituaient un magnifique décor de cinéma. Il suffisait aux danseurs de quitter le plateau, lieu conventionnel où nous avons coutume de les voir, pour investir l’ensemble du théâtre et laisser l’action se dérouler un peu partout. La caméra les suit de près et filme une certaine intimité que le spectateur n’a pas l’habitude de voir. Installé dans son fauteuil, il assiste à des moments rares et même secrets auxquels la caméra lui donne accès. On oscille entre une expérience conventionnelle de théâtre et un rapport intime quasi inédit aux danseurs. La narration est forcément différente.

Propos recueillis par Oscar Héliani•

 « Faire aujourd’hui un ballet avec une espèce de pantomime dans le style du xixe siècle ne fonctionne pas. Lorsque, par exemple, deux personnages se battent, le rendu sur un plateau peut paraître ridicule. Mais si l’on va dans les coulisses avec une caméra et que les danseurs sont entraînés à combattre comme on le fait au cinéma, alors la scène devient réaliste et par conséquent beaucoup plus touchante. Le film apporte de la modernité et de l’émotion. » 

 Benjamin Millepied, La Terrasse, 2021

image

Une saison en poèmes

Voir plus Une saison de poèmes avec La Factorie, maison de poésie de Normandie.

Fermer

Accessibilité

L’Opéra accessible

L’Opéra de Rouen Normandie met tout en œuvre pour encourager et faciliter la venue des personnes en situation de handicap. Une tarification adaptée, des dispositifs d’accompagnement spécifiques et des lieux accessibles permettent une découverte de la saison dans les meilleures conditions.

Gilets vibrants
Pour ressentir pleinement les vibrations d’un opéra, d’un concert ou d’un spectacle de danse, l’Opéra de Rouen Normandie met à disposition des gilets SUBPAC pour certains spectacles sur réservation.

Séances en LSF
Deux représentations de l’opéra participatif Cendrillon ou le Grand Hôtel des songes (dont une scolaire) seront interprétées en Langue des Signes Française par l’équipe de LIESSE. Rendez-vous sur notre site internet pour découvrir la vidéo des chœurs en chansigne, disponible avant les représentations.

Boucles magnétiques
Des boucles magnétiques individuelles sont disponibles sur simple demande et permettent une amplification sonore des spectacles pour les personnes bénéficiant d’une assistance auditive avec position T.

Réservation SMS
Les personnes présentant une déficience auditive peuvent réserver leurs places et leurs gilets vibrants par SMS au 07 81 15 36 09.

Surtitrage
Un surtitrage en français est proposé pour tous les opéras.

Audiodescription
En 2022-2023, cinq représentations sont audiodécrites en partenariat avec Accès Culture (Rigoletto, Le Voyage dans la Lune, Le Songe d’une nuit d’été, Serse, Roméo et Juliette). En amont de ces rendez-vous, nous proposons une visite tactile des décors et des costumes avec l’équipe artistique. Le jour du spectacle, le programme de salle est disponible en caractères agrandis et en braille.

Prochaine audiodescription : samedi 24 septembre, 18h autour de Rigoletto

Loupes
Disponibles sur simple demande au vestiaire.

Des lieux adaptés
Le Théâtre des Arts (entrée rue du docteur Rambert) et la Chapelle Corneille sont équipés de rampes d’accès et d’ascenseurs. Des emplacements spécifiques sont réservés aux personnes à mobilité réduite et leurs accompagnateurs.

Parcours de découverte
En lien avec la programmation, ils sont proposés aux personnes présentant une déficience intellectuelle.

Votre interlocutrice privilégiée pour organiser des parcours, vous informer sur la programmation, faciliter votre venue :
Angélina Prévost
07 81 15 36 09
angelinaprevost@operaderouen.fr

Fermer
Fermer