Avec Mozart, la clarinette est reine et l’alto brillant. Quintette et Symphonie concertante à l’appui !

Il aime la clarinette plus que tout autre instrument et son Quintette avec clarinette, écrit en 1789, en est l’expression la plus saisissante. Alors que l’instrument est encore peu connu
à l’époque, Mozart l’utilise déjà dans toutes ses tonalités chaudes et envoûtantes, lui accordant un sens presque ésotérique. Ce quintette marque l’histoire musicale puisqu’il est le premier à associer l’instrument à un quatuor à cordes. Dans sa Symphonie concertante, proposée, ici, en version sextuor à cordes, c’est à l’alto que Mozart donne la part belle. Il écrit sa partie en ré majeur, rehaussant la sonorité de l’instrument qui paraît alors plus brillant, et en fait ainsi l’égal du violon. Cette partition, des plus abouties, annonce ses grandes symphonies de la maturité viennoise.

Programme

Wolfgang Amadeus Mozart Quintette avec clarinette ; Symphonie concertante K. 364, version sextuor à cordes

Durée
1h, sans entracte

Rouen, Chapelle Corneille
Dimanche 11 décembre , 11h
Jeudi 15 décembre , 20h

Tarif D
De 10 à 21€

Distribution

Violons Hervé Walczak-Le Sauder, Elena Pease-Lhommet
Altos Patrick Dussart, Mathilde Ricque
Violoncelle Jacques Perez
Contrebasse Baptiste Andrieu
Clarinette Lucas Dietsch