Le chœur accentus célèbre la paix en interprétant a cappella des motets  de Johannes Brahms, ainsi que deux créations questionnant la métamorphose et l’altérité.

Grand amateur de musique chorale, Johannes Brahms s’est particulièrement illustré dans ce répertoire, léguant vingt-cinq œuvres de toute beauté. Le chœur accentus se saisit de ses deux
derniers recueils de motets, écrits vers 1889. Le cycle pour double chœur Fest- und  Gedenksprüche date de son accession au titre de citoyen d’honneur de Hambourg, sa ville natale. Marqué par une grande fraîcheur, il contraste avec la veine plus religieuse des Drei Motetten. Une inspiration chrétienne que l’on retrouve dans la première œuvre a cappella de Schoenberg : Friede auf Erden, rarement interprétée tant elle est redoutable à chanter. Aux côtés de cette partition appelant à un monde de justice et de paix, Marcus Creed dirige également le chœur dans deux œuvres contemporaines commandées par accentus : l’une composée par la Finlandaise Kaija Saariaho, l’autre par l’Israélienne Sivan Eldar.

Programme

Kaija Saariaho Reconnaissance, création ; Tag des Jahrs
Sivan Eldar After Arethusa, création
Johannes Brahms Fest- und Gedenksprüche ; Drei Motetten
Arnold Schoenberg Friede auf Erden

Production

Coproduction Opéra de Rouen Normandie, accentus

Durée
1h20

Rouen, Chapelle Corneille
Jeudi 18 novembre , 20h

Tarif C
De 10 à 32€

Distribution

Direction musicale Marcus Creed
Contrebasse Laurène Durantel
Percussions Guillaume Le Picard
Dispositif électronique Martin Antiphon

accentus

Photo
Marcus Creed dirige Accentus à la Chapelle Corneille de Rouen

Autour du spectacle