Jean-Baptiste Lully Ballet royal des Amours déguisés
Jean-Marie Leclair Deuxième Récréation de musique
Michel Pignolet de Montéclair La Morte di Lucrezia
Alessandro Scarlatti L’Arianna
Georg Friedrich Haendel Sonate n°4 opus 5 ; Notte placida e cheta

Entre cantates et pièces instrumentales, baroque français et baroque italien, l’ensemble de Christophe Rousset explore un thème universel : l’amour.

Il y a l’amour vache et l’amour masqué, l’amour platonique et l’amour passion. Dans les cantates baroques, l’amour est souvent désespéré. En témoignent L’Arianna d’Alessandro Scarlatti ou La Morte di Lucretia de Michel Pignolet de Montéclair qui narrent deux destins malheureux. À peine est-on plus chanceux dans la tragédie lyrique : ce n’est pas la Psyché de Lully, en proie à la vindicte de Vénus, qui dirait le contraire. Il reste que ces airs ne seraient rien sans les instruments qui les accompagnent, la cantate s’inscrivant même dans une esthétique à la recherche de nouvelles alchimies entre voix et instruments. Pour donner à entendre toute la palette de l’époque baroque, Christophe Rousset accompagne ces airs de plusieurs pièces purement instrumentales comme la Récréation de musique de Leclair ou la sonate pour deux violons de Haendel, redoutable de virtuosité.

Rouen, Chapelle Corneille
Jeudi 10 décembre , 20h

Durée 1h40

Tarif C
De 10 à 32€

Distribution

Direction musicale, clavecin Christophe Rousset
Soprano Siobhan Stagg

Les Talens Lyriques