La mezzo-soprano Karine Deshayes s’attaque à deux sommets de la mélodie du romantisme français avec l’Ensemble Contraste.

Qu’elles soient données dans leur version originale pour piano ou dans leur version plus tardive pour orchestre, Les Nuits d’été de Berlioz figurent au rang des chefs-d’œuvre écrits pour la voix, tant leur mélancolie est envoûtante. Mais c’est encore une autre version qu’a choisi de présenter l’Ensemble Contraste. Ses directeurs Arnaud Thorette et Johan Farjot proposent un arrangement pour trio à cordes et piano. De cette nouvelle texture instrumentale, la partition trouve selon eux « une pureté mélodique soulignée par la délicatesse des instruments à cordes dans un esprit de musique de chambre cher aux salons romantiques du XIXe siècle. » Même traitement pour La Bonne Chanson, initialement écrite par Fauré pour piano puis pour quintette. Dans les deux cas, c’est la voix raffinée de la mezzo Karine Deshayes qui sublime ces cycles de mélodie.

Programme

Gabriel Fauré La Bonne chanson opus 61 ; Quatuor n°1 avec piano en do mineur
Hector Berlioz La Ballade du Roi de Thulé, extraite de La Damnation de Faust ; La Captive ; Les Nuits d’été

Durée
1h10

Rouen, Chapelle Corneille
Jeudi 14 janvier 2021, 20h

Tarif B
De 10 à 46€

Distribution

Direction musicale, piano, arrangements Johan Farjot
Direction artistique, violon, alto Arnaud Thorette
Mezzo-soprano Karine Deshayes

Ensemble Contraste

Photo
Aymeric Giraudel