Sébastien Daucé fait revivre avec maestria les grands motets de Lalande qui ont captivé le Roi-Soleil et les cours européennes.

Il n’était pas facile pour les compositeurs de percer à la cour du Roi-Soleil, tant Lully imposait son monopole sur la musique française. L’un d’eux pourtant réussit à se faire remarquer : Michel-Richard de Lalande, un fils de tailleur formé à la maîtrise de Saint Germain l’Auxerrois. Alors que Louis XIV organise un concours de recrutement de nouveaux musiciens pour sa chapelle, c’est ce jeune homme de 26 ans qui l’emporte, débutant ainsi sa carrière à Versailles. Il constitue un répertoire de grands motets qui non seulement charment les oreilles du roi, de sa cour et du public, mais aussi de toute l’Europe. S’attachant sans relâche à faire revivre des compositeurs méconnus, Sébastien Daucé et son Ensemble Correspondances ressuscitent quelques-uns des plus beaux motets de jeunesse de Lalande, nous plongeant, le temps d’un concert, dans les fastes de Versailles.

Programme

Michel-Richard de Lalande Veni Creator ; Miserere ;
Grande pièce que le roi demandait souvent ; Dies Irae

Durée
1h45, entracte inclus

Rouen, Chapelle Corneille
Jeudi 4 février 2021, 20h

Tarif C
De 10 à 32€

Distribution

Direction, orgue, clavecin Sébastien Daucé

Ensemble Correspondances

Photo
Molina Visuals