Ce concert met à l’honneur quatre compositrices françaises d’hier et d’aujourd’hui.

Combien de femmes, comme Clara Schumann ou Fanny Mendelssohn, ont vu leur carrière de compositrices sacrifiées par les conventions sociales ? Mel Bonis, de son vrai nom Mélanie Bonis, le savait bien, elle qui choisit un pseudonyme afin que sa musique soit jugée comme celle d’un homme. Cette condisciple de Debussy a légué un corpus important de 300 œuvres dont le très expressif Quatuor pour piano n° 1. Les deux sœurs Lili et Nadia Boulanger ont elles aussi manifester dès l’enfance des prédispositions exceptionnelles pour la musique. Si la cadette, Lili, est morte prématurément à 25 ans, elle a eu le temps de composer une cinquantaine d’œuvres tandis que sa sœur, outre ses propres œuvres, a enseigné la composition à 1200 élèves dont Leonard Bernstein ou Michel Legrand. Quant à Florentine Mulsant, dont on entendra une création, elle a reçu en 2011 le prix… Nadia et Lili Boulanger. La relève est assurée !

Programme

Nadia Boulanger Trois pièces pour violoncelle et piano
Lili Boulanger Trio pour violon, violoncelle et piano
Mél Bonis Quatuor n° 1 pour piano et cordes en si bémol majeur
Florentine Mulsant Quintette pour piano et cordes, création

Durée
1h20

Rouen, Chapelle Corneille
Jeudi 3 décembre , 19h

Tarif D
De 10 à 21€

Distribution

Violons Naaman Sluchin, Hélène Bordeaux
Alto Patrick Dussart
Violoncelle Florent Audibert
Piano Laura Fromentin

Photo
Christophe Urbain