Trois « tubes » de la musique romantique.

Souvenez-vous : Camille Schnoor avait ouvert la saison dernière dans le rôle-titre de Butterfly. Délaissant le kimono de l’héroïne puccinienne, elle prête désormais sa voix aux Quatre Derniers Lieder de Richard Strauss. Une œuvre achevée en 1948, où le musicien dit un émouvant adieu au monde et à ses beautés. Une partition mythique, créée par Kristen Flagstad, et qui ne cesse de nous bouleverser par son orchestration somptueuse, la pureté de son chant, sa sérénité. Ce testament musical s’accompagne de l’un des premiers chefs-d’œuvre de Wagner : l’ouverture du Tannhaüser, qui en quelques secondes, livre une incroyable puissance dramatique. Celle-là même qui est à l’œuvre dans la Cinquième Symphonie de Beethoven, de ses fameuses quatre premières notes jusqu’au finale triomphant qui marque la victoire de l’être humain réconcilié avec son destin.

Programme

Richard Wagner Tannhäuser, Ouverture
Richard Strauss Quatre Derniers Lieder, « Printemps », « Septembre », « L’Heure du sommeil », « Au crépuscule »
Ludwig van Beethoven Symphonie n°5

Durée
1h45

Rouen, Théâtre des Arts
Jeudi 4 juin , 20h
Vendredi 5 juin , 20h

Tarif C
De 10 à 32€

Distribution

Direction musicale Antony Hermus
Soprano Camille Schnoor
Orchestre de l’Opéra de Rouen Normandie
Orchestre Régional de Normandie

Photo
(c) Antonio Bellissimo

Autour du spectacle

Répétition publique, mercredi 3 juin, 14h
Atelier d’écoute comparée, mercredi 3 juin, 19h
Introduction à l’œuvre, 1h avant chaque représentation
Le Club des Sortilèges, vendredi 5 juin, 20h