Le collectif de création Miroirs Étendus transforme l’Orphée et Eurydice de Gluck en un opéra immersif pour cinq chanteurs et huit musiciens sonorisés.

Si les grands mythes sont des matériaux à transformer, on ne s’étonnera pas que celui d’Orphée et Eurydice soit de nouveau revisité. Miroirs Étendus fait subir à l’opéra de Gluck un traitement de choc dans cette version sonorisée qui repousse au maximum l’entrée d’Eurydice et fait d’Orphée une mezzo-soprano. Pour Othman Louati, « c’est Gluck lui-même qui nous montre le chemin de la mue », lui qui a écrit pas moins de trois versions de son opéra. Suivant le canevas dramaturgique de son aîné, le compositeur contemporain y a ajouté des préludes, interludes et postludes pour « donner l’espace nécessaire au travail plastique de la mise en scène de Thomas Bouvet et enrichir cet imaginaire orphique pour lequel Gluck avait investi toute la modernité de son écriture. » Une proposition inédite qui souligne la solitude d’Orphée et le met en scène dans sa douleur et son désarroi, son désir, son espoir et son combat.

Saint-Etienne du Rouvray, Le Rive Gauche
Jeudi 9 janvier 2020, 20h

Durée 1h15

Tarif C
De 13 à 26€

Distribution

Conception Othman Louati, Thomas Bouvet
Musique Othman Louati d’après Christoph Willibald Gluck

Mise en scène Thomas Bouvet
Direction musicale Fiona Monbet, Romain Louveau
Sonorisation / RIM Étienne Graindorge
Scénographie Mathieu Lorry-Dupuy
Costumes Aude Desigaux
Création lumières Arnaud Godest, Anna Geneste

Orphée Fiona McGown
Eurydice Mariamielle Lamagat

Quatuor vocal
Soprano Agathe Peyrat
Mezzo-soprano Mathilde Rossignol
Ténor Vincent Bouchot
Baryton-basse Igor Bouin

Ensemble Miroirs Étendus

Production

Coproduction Opéra de Rouen Normandie, Opéra de Lille, Théâtre Impérial de Compiègne
En partenariat avec Le Rive Gauche, scène conventionnée d’intérêt national – Danse de Saint-Etienne-du-Rouvray

Avec le soutien de la Caisse des dépôts