Luis de Briceño
Españoleta, Andalo çaravanda ; El caballo del Marques, Que tenga yo a mi mujer ; Canario ; Folia, Serrana, si vuestros ojos, Di me de que te quexas
Anonyme
Lloren, lloren mis ojos”, (extrait du Libro de tonos humanos), “No soy yo” (extrait du Cancionero de Uppsala)
Antonio Martin y Coll
Diferencias sobre la gayta
Pedro Calderón de la Barca
Monologue de Segismundo (La vida es sueño)
Henry Le Bailly
Pasacalle de la Locura
Étienne Moulinié
El bajel estan la playa
Francisco Berxes
Ay, que mal

Vincent Dumestre et son Poème Harmonique nous envoûtent avec un programme festif et chorégraphique de danses espagnoles en France au XVIIe siècle.

On a tous en tête l’image du jeune Louis XIV dans son costume d’Apollon pour le Ballet de la nuit. Son goût pour la danse lui serait-il venu sans l’Espagne ? Car en épousant l’espagnole Anne d’Autriche, son père Louis XIII a importé en France les folias, sarabandas, españolas de nos voisins ibériques. À la tête du Poème Harmonique, Vincent Dumestre associe la guitare, les voix et les percussions pour révéler la richesse de ces danses espagnoles en France au XVIIe siècle. Entre œuvres de Luis de Briceño et improvisations, il célèbre ainsi « la pulsation de la danse, implacable comme le soleil andalou, ensorcelante comme la folie. »

 

 

Rouen, Chapelle Corneille
Mardi 9 octobre 2018, 20h

Durée 1h15, sans entracte

Tarif D
De 10 à 21€

Distribution

Le Poème Harmonique
Vincent Dumestre Guitare et direction
Anna Reinhold Mezzo-soprano
Evgeny Sviridov violon
Lucas Peres viole de gambe
Simon Guidicelli contrebasse
Joël Grare percussions

Production

Le Poème Harmonique est soutenu par le ministère de la Culture (DRAC de Normandie), la Région Normandie et la Ville de Rouen.
Pour ses répétitions, le Poème Harmonique est en résidence à la Fondation Singer-Polignac.
Mécénat Musical Société Générale, la Caisse des Dépôts et Lubrizol France sont mécènes du Poème Harmonique.