Concerto pour flûte et harpe

Anaïs Gaudemard, Jean-Christophe Falala
19 Avr. 2018
Rouen, Chapelle Corneille
Terminé

Wolfgang Amadeus Mozart  Musique du ballet de Idoménée
Wolfgang Amadeus Mozart  Concerto pour flûte et harpe K.229 en do majeur
Franz Schubert  Ouverture D951 en do majeur
Mieczyslaw Weinberg  Symphonie de chambre n°1

Né à Varsovie en 1919 de parents juifs, Mieczysław Weinberg a vu massacrer toute sa famille par les nazis et dut fuir la Pologne en 1939 puis la Biélorussie en 1941. L’accueil à Moscou puis l’amitié de Chostakovitch lui valurent quelque paix, toutefois interrompue par une incarcération en 1953 à laquelle la mort de Staline mit un terme définitif. Ces tragiques péripéties n’empêcheront pas le musicien de composer 22 symphonies, 17 quatuors à cordes sans compter les opéras, Requiem et autres musiques de films dont la plus célèbre accompagne Quand passent les cigognes, palme d’or du Festival de Cannes en 1958. Sa Symphonie de chambre n° 1 que nous écouterons obtint tout de même le Prix d’Etat de l’URSS en 1990. De son côté le magnifique concerto de Mozart nous permet de réinviter la jeune et talentueuse harpiste Anaïs Gaudemard avec qui l’Orchestre a enregistré son dernier disque.

Rouen, Chapelle Corneille
Jeudi 19 avril 2018, 20h

Distribution

Direction musicale  Andrea Sanguineti
Flûte  Jean-Christophe Falala
Harpe  Anaïs Gaudemard
Orchestre de l’Opéra de Rouen Normandie

Production

Avec le soutien de musique nouvelle en liberté