Le projet

Édito

Malgré la crise sanitaire liée à l’épidémie que nous connaissons, je tiens à signaler encore une fois, la formidable ambition que porte cette nouvelle saison de l’Opéra de Rouen Normandie.

S’il en était besoin, les mois que nous venons de vivre ont renforcé nos convictions, sur le besoin impératif de soutenir nos institutions culturelles et la création artistique porteuses de valeurs fondamentales dans la construction de notre société, celles du partage, de l’expérience collective et de la découverte.
En matière de soutien la Normandie n’a pas fléchi, tant en maintenant l’intégralité de ses subventions qu’en se mobilisant fortement auprès des acteurs autour d’un fonds d’urgence et très prochainement avec des initiatives de relance. Il en va du maintien sur notre territoire de la vitalité artistique indispensable à notre vie personnelle et au rayonnement de notre Région.

Ces valeurs, je le sais, sont celles également de l’Opéra de Rouen Normandie dont la saison témoigne de la fidélité de ses engagements. Auprès de son public, il faut saluer l’énergie mise en œuvre à partager les plus grandes émotions avec le plus grand nombre. Auprès des artistes, il faut remarquer l’engagement et la fidélité à nous proposer les plus grands noms. Auprès de ses partenaires en Région, et là encore, à travers la mise en place de la plateforme Normandie Lyrique et Symphonique, je tiens à relever les engagements pris au profit de tous les normands dans les collaborations initiées entre l’Opéra, l’Orchestre Régional de Normandie et le Théâtre de Caen. L’ambition que nous portons pour cette institution s’incarne cette année à travers deux faits marquants. L’arrivée que nous attendions tous de Ben Glassberg au poste de directeur musical, d’une part.

Ce jeune musicien, l’un des plus doués de sa génération, nous permet d’entrevoir les merveilleux moments qu’il pourra nous faire vivre à la tête de l’orchestre.

Et d’autre part, la prolongation du mandat de directeur confié à Loïc Lachenal décidée à l’unanimité du dernier conseil d’Administration. L’ampleur du travail déjà accompli par Loïc Lachenal, tant en terme d’ouverture et de rayonnement artistique qu’en matière de renouvellement des publics n’a échappé à personne et il a désormais la charge de poursuivre sa mission dans la consolidation de ce projet jusqu’en septembre 2025.

Hervé Morin, 
Président de la Région Normandie,
Président de l’Opéra de Rouen normandie

Le Théâtre des Arts

Avec ses 1300 places et sa grande scène de 16 mètres d’ouverture, le théâtre des Arts est le lieu historique de l’Opéra de Rouen Normandie. Inauguré en 1962, ce troisième bâtiment fut construit à quelques rues du tout premier théâtre des Arts de 1776. C’est, aujourd’hui, la maison de l’Orchestre de l’Opéra, où se tiennent les concerts symphoniques mais aussi les représentations d’opéra, de danse et de théâtre musical.

La Chapelle Corneille

Ayant retrouvé toute sa splendeur après des années de travaux, la Chapelle Corneille est confiée à l’Opéra de Rouen Normandie depuis la saison 2018–2019. Doté de 600 places, cet écrin majestueux et inspirant est celui d’une expérience unique de concert où toutes les musiques se côtoient avec bonheur. Sa saison musicale s’ouvre à toutes les esthétiques pour emmener le public sur des chemins parfois inattendus de l’émotion. Vous l’aurez compris, le concert est pour nous un rituel !