Beethoven intime

Les musiciens de l'Orchestre de l'Opéra
6 octobre
Rouen, Chapelle Corneille

Henryk Gorecki Quatuor à cordes n°2 opus 64 « Quasi una Fantasia »
Ludwig van Beethoven Concerto n°4 pour piano en sol majeur opus 58

Avant de refermer l’année Beethoven, l’Orchestre de l’Opéra de Rouen Normandie célèbre le Concerto pour piano n° 4 dans une version pour quintette à cordes.

Comme on aurait aimé assister au fameux concert donné le 22 décembre 1808 au Theater an der Wien ! Un concert marathon où Beethoven révéla une foule de ses créations parmi lesquelles les Cinquième et Sixième Symphonies, la Fantaisie chorale et le Concerto pour piano n° 4. De ses cinq concertos pour piano, cet opus est sans doute le plus poétique et le plus inventif. Sa liberté donne même l’impression que Beethoven improvise à chaque note. Pourtant, le compositeur a dérouté les auditeurs de l’époque car fait inhabituel : c’est le piano qui commence à exposer le premier thème, seul à découvert pendant 5 minutes, pour revenir après 69 mesures ! Ce désormais classique de la littérature pour piano et orchestre, d’une fluidité et d’un naturel confondants, est ici interprété dans une version plus intime pour quintette à cordes et un pianoforte de l’époque de Beethoven.

Rouen, Chapelle Corneille
Tuesday 6 octobre , 20h

Duration 1h15

Price D
10 to €21

Distribution

Violons Naaman Sluchin, Marc Lemaire
Altos Patrick Dussart, Cédric Rousseau
Violoncelle Guillaume Effler
Piano Daniel Isoir

Photo
Christophe Urbain