Corneille

Après un rêve

Karine Deshayes
10 January 2018 Rouen, Chapelle Corneille
Terminé
  • Mon08No performances available
  • Tues09No performances available
  • We1020h
  • Thu11No performances available
  • Fri12No performances available
  • Sat13No performances available
  • Sun14No performances available

Gabriel Fauré Pavane pour violon, violoncelle et piano
Jules Massenet Élégie Ô doux printemps d’autrefois pour mezzo, violoncelle et piano
Charles Gounod L’Absent pour mezzo, violon, violoncelle et piano
Camille Saint-Saëns Le Cygne extrait du Carnaval des animaux pour violoncelle et piano
Charles Gounod Le Soir pour mezzo, violon et piano
Camille Saint-Saëns Violons dans le soir pour mezzo, violon et piano
Jules Massenet Méditation de Thaïs pour violon et piano
Reynaldo Hahn A Chloris pour mezzo et piano
Benjamin Godart Berceuse de Jocelyn pour mezzo, violoncelle et piano
Gabriel Fauré Berceuse pour violon et piano
La bonne chanson (extraits) pour mezzo, violon, violoncelle et piano
Après un rêve pour mezzo, violon, violoncelle et piano

Tout l’esprit de la musique française de la seconde moitié du XIXe siècle est réuni dans ce programme poétique, porté par l’une des plus grandes chanteuses lyriques actuelles : la mezzo-soprano Karine Deshayes. Le répertoire de cette période regorge de pépites associant la voix aux instruments à cordes et au piano. De Violons dans le soir de Saint-Saëns, à l’Élégie de Massenet en passant par  Après un rêve de Fauré, l’Ensemble Contraste a imaginé un concert intime associant œuvres originales et transcriptions inédites. Des textes sublimes et des partitions profondes sont ici habilement mêlés. Pour ceux qui voudraient se préparer à l’écoute de ce concert, un CD paru en mai 2015 a reçu de nombreuses récompenses de la presse spécialisée.

Duration

1h15, sans entracte

Price Corneille

10 to €25

Distribution

Mezzo-soprano Karine Deshayes
Ensemble Contraste 
Violon, direction artistique Arnaud Thorette
Violoncelle Antoine Pierlot
Piano, arrangements, direction musicale Johan Farjot

Photo

Crédit : Caroline Doutre